Qui sont les bénéficiaires du gel des sanctions en cas de non-paiement des loyers professionnels et commerciaux ?

Le 14 janvier 2021

Le décret n° 2020-1766 du 30 décembre précise qui sont les bénéficiaires des dispositions de l’article 14 de la loi n° 2020-1379 du 14 novembre 2020 qui prévoit que certaines personnes exerçant une activité économique affectée par une mesure de police administrative prise dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire ne peuvent encourir d’intérêts, de pénalités ou toute mesure financière ou toute action, sanction ou voie d’exécution forcée à leur encontre pour retard ou non-paiement des loyers ou charges locatives afférents aux locaux professionnels ou commerciaux où leur activité est affectée.

Les critères d’éligibilité sont les suivants :

  • Effectif inférieur à 250 salariés ;
  • Montant de chiffre d’affaires constaté lors du dernier exercice clos inférieur à 50 millions d’euros ou, pour les activités n’ayant pas d’exercice clos, montant de chiffre d’affaires mensuel moyen inférieur à 4,17 millions d’euros ;
  • Perte de chiffre d’affaires d’au moins 50 %.

Pour bénéficier de ces mesures, les personnes éligibles doivent produire une déclaration sur l’honneur selon laquelle elles remplissent les conditions requises, accompagnée de tout document comptable, fiscal ou social permettant de justifier de leur éligibilité ; la perte de chiffre d’affaires est par ailleurs établie sur la base d’une estimation.

Auteur

Dernières actus

TITRES RESTAURANT

TITRES RESTAURANT

Écrit par Annette PAUL
Le 4 juillet 2022

Le plafond journalier revient à 19,00 € le 1er juillet 2022. Les conditions dérogatoires d’utilisation des titres restaurants mises en […]

Lire la suite
Du nouveau sur le temps de déplacement professionnel – Cour de cassation 30 mars 2022

Le temps de déplacement professionnel correspond au temps de déplacement entre le domicile et le lieu d’exécution du contrat de […]

Lire la suite
Le décret du 18 mars 2022, une évolution en matière de mise à jour et de conservation du document unique d’évaluation des risques professionnels.

Créé par un décret de 2001, le document unique d’évaluation des risques met à la charge de l’employeur une obligation […]

Lire la suite